山东群英会选号技巧

Une nouvelle piste de prospérité pour les habitant de Lhari, au Tibet

Publié le 2020-05-20 à 10:03  |  China Tibet Online

Dans une maison du quartier de Chengguan à Lhassa, Tsering Chodron trie les produits laitiers à base de yak pour les vendre dans le magasin : beurre, yaourt et un produit laitier spécial à base de yak appelé "Lala". Ce magasin de vente de produits animaux dans le comté de Lhari, ouvert en décembre 2019, a un volume de vente qui ne peut que déplorer le fait qu'il soit ouvert depuis très longtemps.

La raison pour laquelle les ventes dans le magasin sont si bonnes est que ces produits sont tous fabriqués à partir de lait de yak Niangya, élevé dans le comté de Lhari, ville de Nagqu。 

Le comté de Lhari, avec une altitude moyenne de 4500 mètres, possède une prairie et des ressources en eau uniques qui offrent un environnement idéal pour la croissance du yak Niangya, une sorte de yak assez caractéristique avec un corps fort, des poils en abondance, une viande tendre riche en divers minéraux (calcium, sélénium, cuivre, etc.), des acides aminés, des protéines et, surtout, une haute valeur nutritionnelle.

En décembre 2018, le gouvernement local a développé les ressources de l'élevage comme ses avantages industriels, et a construit une base d'élevage standardisée de yaks Niangya. Cette base est exploitée par la société Tibet Niangya Yak Breeding Industry Development Co., Ltd. Adhérant à la stratégie consistant à "développer des entreprises de premier plan, établir des bases, développer des coopératives et motiver les bergers", le gouvernement local a promu le nouveau mode "entreprise + base + coopérative + bergers" pour l'industrie de l'élevage. L'élevage du yack local est ainsi devenu une bonne piste pour les bergers afin d'augmenter leurs revenus. 

Selon Ogie Tsering, directeur adjoint de la société Tibet Niangya Yak Breeding Industry Development Co., Ltd, 13 coopératives locales d'agriculteurs et de bergers et près de 400 bergers ont participé depuis la création du mode "entreprise + bergers + organisation coopérative".

Cette année, a déclaré Ogie Tsering, ils prévoient également de mettre en place des points d'achat dans les villages et les villes du comté de Lhari, afin que les agriculteurs et les bergers locaux puissent vendre leur propre lait de yak frais à proximité et de manière plus pratique.

L'année dernière, le volume des ventes de la société Tibet Niangya Yak Breeding Industry Development Co., Ltd, a atteint plus de 10 millions de yuans, et 592 personnes pauvres qui ont créé des dossiers et des cartes d'enregistrement recevront un dividende qui devrait dépasser les 1000 yuans par habitant.

Dans le magasin de vente directe de produits animaux de Lhassa, dans le comté de Lhari, Tsering Chodron a déclaré que cette année, ils enverront également des techniciens dans d’autres régions du pays pour étudier la segmentation fine de la viande de yak. "À ce moment-là, nos produits seront plus abondants, et la viande de yak et les autres produits de l'élevage se retrouveront également sur la table des habitants dans d’autres régions du pays par divers moyens". 

(Rédactrice : Lucie ZHOU) 

山东群英会 公益福彩app 皇冠足彩 电竞竞猜 AG体育