山东群英会选号技巧

Une personne handicapée trouve une nouvelle vie en "peignant"

Publié le 2020-06-15 à 13:37  |  China Tibet Online

"Dans nos coutumes locales tibétaines, beaucoup de gens utilisent le grain pour composer un motif coloré pour le culte, qui consiste à prier pour une bonne récolte. Généralement, nous utilisons de l'orge, du blé, du colza tibétains, et autres. C'est ce que nous appelons la "peinture aux cinq grains", de conception ingénieuse", a introduit Sonamben en tibétain, en présence d’un interprète. 

Sonamben, 42 ans, originaire du comté de Jainca, dans la préfecture autonome tibétaine de Huangnan, dans la province de Qinghai, est le fondateur d'une entreprise locale appelée "Yinfu five grain painting". Il a eu son premier contact avec la peinture de grain après qu'on lui ait diagnostiqué une surdité nerveuse à l'âge de vingt ans.

Par hasard, il a vu des peintures à cinq grains à la télévision. Il a ensuite découvert que le style est exactement le même que le "Giga Lhamo" réalisé par ses parents quand il était petit. "Mais ce que mes parents ont fait là est d'un style simple et brut. Il m'a fallu trois jours pour coller un gros tournesol rond avec des grains de maïs et de blé. Mes parents m'ont encouragé à faire des motifs artisanaux symbolisant le bon augure. J'ai alors pensé que cela pouvait être une opportunité commerciale. " 

Pendant sept ans, il a étudié l'art à la maison et a finalement réussi à faire de la peinture de grain. 

"En 2014, j'ai pris deux peintures à cinq grains, déjà montées, et je suis allé voir le gouvernement de la commune pour trouver le chef de la commune. Le chef du canton a hoché la tête en disant qu'il m'apporterait son soutien. Il m'a également suggéré de louer une maison dans le comté comme galerie de mes peintures à cinq grains". "Je sais que mes opportunités sont arrivées", a déclaré Sonamben. 

Bientôt vint la première affaire de Sonamben。 "J'ai vendu 6000 yuans au total, ce qui était une somme énorme pour moi, quelqu'un qui n'avait pas vendu une seule pièce en sept ans。" 

En 2015, avec le soutien officiel du comté de Jainca, dans la province de Qinghai, Sonamben a officiellement enregistré sa société et est devenue la seule entreprise locale engagée dans la production et la recherche et développement de peintures sur les céréales. 

Aujourd'hui, 27 employés handicapés et pauvres rejoignent l'entreprise. 

Cette année, Sonamben ambitionne de former 130 handicapées et femmes pauvres dans le comté de Jainca et de fournir un emploi à 20 d'entre eux.

(Rédactrice : Lucie ZHOU) 

波克棋牌 山东群英会怎么玩 皇冠足彩 海南4+1玩法 皇冠足彩