山东群英会选号技巧

Une mamie tibétaine donne du thé au beurre au personnel luttant contre l'épidémie

Publié le 2020-03-11 à 18:38  |  China Tibet Online

Elle tient sa canne dans sa main droite, et une théière et une poche de nourriture pleine de thé au beurre dans sa main gauche. Récemment, une photo d'une mamie tibétaine donnant du thé chaud à un garde en service dans le cadre des mesures de prévention et de contrôle de l'épidémie de pneumonie au coronavirus a été diffusée en ligne. Beaucoup d'internautes l'ont bien aimé, et en ont fait un modèle. 

Le 27 février, le journaliste a contacté la protagoniste de la photo, Gong Ruqiong, une villageoise du village de Bengsha, dans le district de Kongyu de la ville de Kangding, dans la préfecture de Garze de la province du Sichuan. Elle a dit : « J'étais presque paralysé à cause du travail à long terme causé une fatigue musculaire lombaire, mais heureusement, avec l'aide des polices nationales d'assistance en cas de maladie grave et d'assurance médicale, et après plusieurs interventions chirurgicales, je peux maintenant marcher avec des béquilles. Maintenant, le pays vit une difficulté. Je veux aussi faire quelque chose pour l'aider. » 

Gong Ruqiong, 68 ans, est une Tibétaine originaire de Kongyu. Après le déclenchement de l'épidémie de pneumonie au nouveau coronavirus, des points de prévention de l'épidémie ont été installés à l'entrée des trois villages de Zheluo, Bengsha et Walang dans le district de Kongyu. Le personnel de service des trois villages change chaque jour, et protège 24 heures sur 24 les 863 personnes des 302 familles locales. 

 « Après le début de l'épidémie, ils veillent pour la sécurité de tous, et c'est très difficile de rester ici tous les jours. Ma maison n'est pas loin, alors leur donner du thé est quelque chose de glorieux pour moi. » Le domicile de Gong Ruqiong est situé à environ 500 mètres du poste de contrôle antiépidémique. Chaque matin, elle prépare à la maison du thé au beurre, des biscuits, du fromage séché, etc., et elle les apporte au personnel vers midi. « Parfois j'y vais seule, parfois, je demande à mon petit-fils de m'aider. » Depuis le premier jour de la mise en place du point de contrôle, Gong Ruqiong n'a jamais été absente. 

Selon Wang Yuegang, un cadre de village du village de Bengsha, en plus du thé chaud, Gong Ruqiong apporte également des bonbons et d'autres produits. En même temps, elle a également dit aux membres du personnel que s'ils avaient froid, ils pouvaient rentrer chez elle et se réchauffer près du bois de chauffage. « Elle est vieille, mais elle insiste toujours pour nous donner à manger et à boire tous les jours. Je suis vraiment ému », a dit Wang Yuegang. 

(Rédactrice : Lucie ZHOU)

山东群英会手机版 AG体育 海南4+1玩法 bbin体育 澳门开元网站